Protéger vos plantes de jardin

Le jardin est un élément essentiel de l’habitation. Qu’il s’agisse d’un véritable espace vert ou d’un jardin d’intérieur, l’entretien reste le même. Cet entretien doit être effectué avec le plus grand soin, notamment en hiver où il fait trop froid. En effet, sans une protection adéquate, les pousses pourront ne pas survivre pour le prochain printemps.

Assurer la protection de son jardin avant l’hiver

Pour assurer la protection du jardin contre le froid de l’hiver, il faut se préparer à l’avance. Pour commencer, il faut trouver les différentes caractéristiques de vos plantes : à quelle température peuvent-elles survivre, quels sont leurs besoins en eau, le sol est-il assez riche pour nourrir les racines en hiver… Certains végétaux ne peuvent pas survivre à des températures inférieures à zéro degré Celsius. Elles devront donc être plantées dans des pots et mises à l’intérieur.

Vous pouvez aussi utiliser des serres pour éviter que vos pousses doivent survivre au gel et au vent hibernal. Si vous n’en avez pas une, vous pouvez aussi protéger les arbres et les arbustes grâce à des voiles. Enfin, il ne faut pas oublier qu’un entretien régulier permet de maintenir son jardin en bonne santé. Ainsi, les végétaux s’adapteront mieux au climat. Cependant, ces solutions sont à préparer à l’avance. Elles sont nécessaires, mais insuffisantes, car le jardin doit encore faire face aux aléas du climat.

Protéger ses plantes du froid

Pour protéger les pousses en hiver, de nombreuses solutions s’offrent à vous, selon le type de végétaux que vous avez.

• Pour les plantes en pot, il vous faudra les recouvrir ou les placer à l’intérieur. En particulier pour les bulbes, il faudra les mettre en lieu sec et sombre comme un sous-sol ou un garage. De cette façon, vous pourrez les préserver et les replanter avant l’arrivée du printemps.
plantes
• Pour les plantes qui ne peuvent pas être déplacées, vous pourrez les couvrir d’un drap ou d’un voile. Ce dernier aura pour rôle de les protéger du gel. Vous pourrez même mettre une cage, recouverte d’un drap et munie de trous pour permettre à la pousse de respirer.

• Vous pouvez aussi penser à installer un paillis. Ce dernier régulera la température, et facilitera le passage entre les diverses saisons. De plus, un paillis protège aussi le jardin des insectes nuisibles.

• Vous pouvez aussi planter certaines graines comme des épinards ou de la mâche. Ces graines pousseront et vous pourrez récolter dès le printemps.

• Ne laisser aucun fruit ou légume dans votre jardin. N’oubliez pas de couper toutes les parties des arbres infectés ou morts à cause du froid.

Pour finir, il ne faut jamais oublier l’importance d’un bon entretien pour un bon jardin. Pour trouver les bons outils ou un professionnel du jardinage, consulter notre annuaire en ligne.

Protéger ses plantes du froid

Le paillage

Le paillage figure parmi les techniques les plus courantes qui protègent les végétaux du froid. Il consiste en effet à appliquer une couche de matière protectrice sur le sol de la plantation afin d’atténuer les effets d’un climat particulièrement rude, et de maintenir la chaleur au niveau du sol. Dans la plupart des cas, le paillis convient parfaitement à la protection des arbres et des arbustes. Bien protégées en hiver, les racines de vos végétaux pourront offrir de belles pousses au printemps. Outre la paille classique, d’autres matériaux synthétiques ou naturels permettent de réaliser le paillage dans les règles de l’art. Les adeptes des matériaux organiques privilégieront les copeaux de bois, le foin ainsi que le carton. Pour être efficace, le paillage doit idéalement être réalisé au début de la saison de la culture. N’hésitez pas à renouveler l’opération en cas de besoin. Pensez également à bien aérer le sol pour éviter tout phénomène de pourrissement.

Le voile d’hivernage

Comme son nom l’indique, le voile d’hivernage est un outil spécialement conçu pour assurer la protection des végétaux en hiver. De préférence non tissé, et délicatement déposé au niveau des branchages, il convient particulièrement aux arbres et aux arbustes. Il faut savoir que le voile d’hivernage est généralement conçu en coton. C’est pourquoi il est important de bien faire attention à son grammage, pour éviter d’agresser vos végétaux. L’idéal serait de privilégier les modèles entre 20 et 30 g/m2.
Aujourd’hui, le voile d’hivernage est disponible en trois formats distincts :
– le grand drap,
– la housse,
– le zip.

Les feuilles plastiques

Les feuilles plastiques sont pour leur part recommandées pour protéger les plantes les plus fragiles des températures hivernales. Il est avant tout conseillé de les choisir dans une couleur blanche. En effet, les modèles colorés ou transparents risquent de provoquer une fluctuation de température. En revanche, si vous êtes un adepte du jardinage écologique, les feuilles mortes séchées sont une excellente alternative aux feuilles plastiques. Elles conviennent ainsi aux vivaces ainsi qu’aux végétaux présents dans le jardin depuis plusieurs années, comme les marguerites, les agapanthes, les campanules ou les lupins. Fleurissant généralement tous les ans, ces derniers « s’endorment » en hiver. Pour que la technique soit efficace, il est important que la couche de feuilles ait une épaisseur d’environ 5 cm. N’oubliez pas non plus de déposer un poids pour éviter que vos feuilles s’envolent au moindre coup de vent.

Rentrer les plantes

Rentrer les végétaux à l’intérieur est un geste à la fois rapide et pratique qui protège certains d’entre eux des températures hivernales. En effet, ces derniers sont plus exposés au froid que ceux plantés en pleine terre, pour la simple et bonne raison que toute la surface du récipient est directement au contact de l’air. Faites tout de même attention au choc de température. Privilégiez dans ce cas les pièces plus fraîches comme la véranda, le garage, le cellier ou la buanderie et placez-les près d’une fenêtre. N’hésitez pas non plus à les habituer progressivement à votre intérieur, car les différences de température et de luminosité risquent de les surprendre.

Consultez dès maintenant l’annuaire du site pour trouver le professionnel certifié dans l’entretien et la protection des plantes.

Les prestations d’un paysagiste

Qui dit professionnel de jardin dit paysagiste. Nombreux sont ceux qui font appel à lui pour réaliser des travaux d’aménagement ainsi que d’entretien de jardin. La raison est que, lui seul, est en mesure de répondre à toutes les attentes en matière de rénovation d’un espace vert au vu de son expérience et de son savoir-faire. De plus, les domaines de compétence de ce professionnel sont larges. Vous voulez en savoir plus à ce sujet ? Cet article est pour vous.

Mis en place de la conception d’un espace vert

Le premier type de prestation d’un paysagiste-professionnel c’est la conception d’un jardin. Si vous souhaitez procéder à l’aménagement de votre jardin, il est important de faire appel à ce genre de professionnel. Il va élaborer avant tout un plan partiel selon vos souhaits puis lorsque vous serez satisfait du résultat, il va réaliser un plan complet. Par la suite, il va procéder à l’étude du site en prenant compte de la dimension de votre espace, des matériaux à utiliser ainsi que les techniques les mieux adaptées pour mener à bien les travaux. Dans le cas où votre demande n’est pas réalisable, il va vous proposer d’autres alternatives et va vous conseiller sur le choix de l’emplacement des circulations, etc.

Mises en œuvre de travaux d’aménagement

Un paysagiste peut également proposer des prestations sur les différents travaux de création en aménagement. Notamment en ce qui concerne les travaux de plantation et de décoration. Dans les travaux de plantation, il va se charger de la mise en place de massifs, de rocailles, de gazons ainsi que le choix des plantes adaptées. Pour la décoration, il est important de savoir qu’un paysagiste travaille toujours avec des entreprises spécialisées dans le domaine de la décoration d’extérieur. De ce fait, il sera en mesure de trouver l’accessoire à la fois design et fonctionnel, qui ira avec l’architecture de votre espace extérieur. Toujours au niveau de la décoration, il peut également intervenir dans la construction décorative c’est-à-dire la maçonnerie, la plomberie, l’électricité sans oublier les divers ouvrages pour les clôtures, les escaliers, etc. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est considéré comme étant un professionnel polyvalent.

Les travaux d’entretien

En ce qui concerne les travaux d’entretien, un paysagiste peut proposer des prestations variées. C’est d’ailleurs pour ce genre de travaux que de nombreuses personnes font appel à ce spécialiste. En effet, il peut intervenir : pour l’entretien de votre gazon, c’est-à-dire la tonte, l’arrosage, la fertilisation et même la scarification ; pour l’entretien de vos plantations ainsi que de vos zones de plantations c’est-à-dire le binage, l’élimination des insectes et des plantes mortes, le décapage de la mousse, etc. Ce qu’il est important de noter, c’est que vous pouvez faire appel à un paysagiste-professionnel non seulement dans le cadre de l’entretien d’un jardin privatif, mais également pour l’entretien des terrains de sport tels que les terrains de foot, de golf, etc.

Pourquoi faire appel à un paysagiste ?

L’aménagement d’un jardin est un travail qui demande de la précision et un savoir-faire en jardinage pour que le résultat soit à la hauteur de vos attentes. Il est vrai qu’il ne suffit pas d’être compétent. Il faut savoir prendre en connaissance de certaines règles de paysagisme pour faire ressortir le côté esthétique du jardin. C’est pourquoi faire appel à un paysagiste est important. Envie d’en savoir plus ? Nous vous invitons à poursuivre votre lecture.

La différence entre jardinier, jardinier-paysagiste et architecte-paysagiste

Peut être l’aviez-vous ignorez, mais dans le domaine du jardinage, il existe 3 genres de professionnel à qui vous pouvez faire appel. Cependant, cela doit dépendre du travail à faire dans votre jardin. Si c’est pour prendre soin de vos plantes ou de votre pelouse, vous pouvez faire appel à un jardinier.

Si vous souhaitez réaménager entièrement votre jardin, mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous pouvez faire appel à un architecte-paysagiste. Il va concevoir un plan ou un dessin qui sera plus adapté à votre extérieure. Il se limite simplement au dessin, mais pour la mise en œuvre du projet, c’est là que le jardinier-paysagiste entre en jeu. Il va s’occuper de l’entière réalisation et de l’aménagement de votre jardin.

Les avantages de faire appel à un paysagiste

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le jardinier-paysagiste, à la différence de l‘architecte-paysagiste, peut mener à bien du début jusqu’à la fin le projet d’aménagement. Ce professionnel détient une vision globale de votre jardin et saura comment s’y prendre pour organiser la végétation et faire ressortir le côté décoratif. Ceci dit, il prend en considération de nombreux critères comme : les enfants, les animaux, la passion du jardinage ou non, etc. pour que le jardin soit adapté et design en même temps.

Il peut également vous conseiller et proposer une solution alternative dans le cas où votre projet est irréalisable. Pourquoi ? Parce qu’en tant de professionnels, il dispose d’une connaissance accrue liée aux plantes, au climat, à l’écologie, à la biologie, etc. Et dans le cas où il constate par exemple que l’espèce végétale que vous aimeriez pour votre jardin n’est pas adaptée à votre type de sol, il va vous proposer une autre alternative.

Pourquoi choisir un paysagiste

Compte tenu des avantages que nous venons de citer, il est important de choisir de faire appel à un-paysagiste. Cette décision vous évitera de faire des dépenses inutiles et d’avoir de mauvaises surprises dans le cas où les résultats ne sont pas adéquats par rapport à vos attentes. Choisir de faire appel à un paysagiste vous permettra également d’harmoniser votre jardin avec le design de votre maison.

L’ombre : élément clé pour protéger vos plantes

Les plantes, tout comme l’être humain, sont sensible aux changements climatiques. Que ce soit au froid ou à la chaleur intense, il est important de savoir prendre des mesures. Pendant l’hiver, il est plus facile de protéger les végétaux en pratiquant la technique de paillage.

Mais en été, avec la hausse de température, même avec un arrosage fréquent, ils finissent par mourir. La meilleure alternative est de les placer à l’ombre. En effet les ombres sont des éléments-clé pour protéger vos végétaux de la chaleur. Si votre jardin ne dispose pas assez de coin d’ombres pour la protection de vos végétaux, vous pouvez improviser. Pour ce faire, suivez le guide !

Savoir tirer profit des ombres portée de la maison

Pendant l’été, la canicule frappe non seulement les personnes, mais également les plantes. Sauf que nous, nous avons l’opportunité de nous réfugier dans nos maisons et profiter de la fraîcheur de l’intérieur. Toutefois, nos végétaux restent dehors et un coup de soleil trop intense pourrait leur être fatal. C’est la raison pour laquelle, il est important de leur apporter une protection contre les rayons ultraviolets. Si le jardin ne dispose pas de coin à l’abri du soleil, la meilleure alternative est de déplacer les plantes à l’ombre portée de la maison elle-même. Vous la découvrirez aux heures les plus chaudes de la journée, c’est-à-dire entre 10 h et 16 heures.

Installer différents accessoires d’ombrages

Une autre alternative plus efficace est aussi d’installer des accessoires d’ombrages. Pour vos potagers par exemple, nous vous conseillons de privilégier les cagettes renversées. Ces accessoires ne prennent pas beaucoup de place, mais sauront apporter la protection dont vos potagers ont besoin. Pour vos plantes vivaces, des tunnels d’ombrage sont plus adéquats. Pour les végétaux qui se trouvent sur votre terrasse, optez pour les voiles d’ombrages. Ces accessoires sont fabriqués à partir de tissus spéciaux, capables de filtrer les rayons ultraviolets du soleil. De plus, les voiles d’ombrages se déclinent sous une multitude de modèle, de forme et de coloris. Ce qui est un avantage pour si vous souhaitez mettre en valeur le côté décoratif de votre terrasse. Pour vos arbustes et vos fleurs, les paravents sont à prendre. Ils sont à la fois légers, pratiques et apportent une protection optimale à vos végétaux.

Une installation durable

Si vous jugez que les accessoires sont trop encombrants, la meilleure solution est d’opter pour une installation durable. Diverses alternatives s’offrent à vous. Pour la terrasse par exemple, vous pouvez envisager de mettre en place un auvent ou une pergola. Si vous souhaitez que l’ombre soit légère, une couverture de canisses est à privilégier. Mais si vous souhaitez qu’elle soit dense, une pergola en acier ou un auvent couvert de tuiles est la solution. Sinon, vous pouvez installer un kiosque au milieu de votre pelouse.

L’entretien de son jardin en hiver

Pendant l’hiver, il importe de continuer de prodiguer des soins de protection et d’entretien de son espace extérieur. Voici des conseils pratiques pour vous guider pendant la saison au cours de laquelle la nature est au repos.

Les divers types d’entretiens pouvant être réalisés

Il s’agit d’un moment propice pour ramasser les branches mortes et effectuer un balayage des feuilles d’automne.

Pour éviter la mortalité parmi vos végétaux, il est crucial de veiller à entretenir la terre de même que chacune de vos plantes, au cours des mois de la saison froide.

C’est aussi le temps idéal pour les coupes cruciales qui favoriseront une floraison optimale des arbustes et arbres au printemps. Pour éviter les mauvaises surprises, n’effectuez aucune coupe si le bois est gelé. Ne retirez que les branches se chevauchant, et assurez-vous de conserver la structure des végétaux. Les coupes radicales sont à proscrire, car lorsqu’un arbre est dépouillé de trop de branches, il devient plus sensible aux maladies et parasites. Pour votre sécurité et le bien-être à long terme de vos arbres, il est préférable de faire appel à un professionnel en élagage.

Vous pouvez également aussi entreprendre des traitements contre les parasites. Privilégiez les huiles végétales pour détruire les larges qui s’immiscent sous l’écorce des arbres. Ces huiles ont pour avantage de ramollir les carapaces des parasites, augmentant leur vulnérabilité aux prédateurs et au froid. Optez pour des produits respectant les réglementations en vigueur de l’agriculture biologique.

De quelles manières assurer la protection des végétaux ?

Lorsque le mercure chute, commencez par rentrer les plantes empotées qui sont très sensibles, tels que les orangers et citronniers. L’idéal pour les agrumes consiste à les entreposer dans une serre froide, en les couvrant de paille ou de feuilles.

À l’aide de feutres d’hivernage, recouvrez les arbres les plus fragiles, comme les mimosas et albizzias. On en trouve dans la majorité des jardineries.

Secouez les feuilles de plantes tropicales (comme les palmiers) après une chute de neige, pour vous assurer qu’elles ne soient « brûlées » par le contact froid de la neige.

Les semences sont-elles envisageables ?

Lorsque le sol est gelé, il est évidemment improbable de mettre en place des semences. Toutefois, certaines espèces de végétaux peuvent être semées en hiver jusqu’au mois de mars, notamment les plantes à bulbes et celles à racines nues.

Que faire pour égayer le jardin s’il manque de couleurs ?

Les conifères demeurent verts toute l’année. Les graminées offrent de magnifiques tons dorés et s’agitent joliment au gré du vent.

Certaines rarissimes fleurs vont éclore pendant le temps des Fêtes, notamment la rose de Noël. Il s’agit d’une floraison éphémère et délicate créant un effet spectaculaire en hiver.

Utilisez l’annuaire de notre site, un outil fort efficace pour repérer une foule de spécialistes pour vous conseiller à propos de l’entretien de votre jardin en hiver, tels des élagueurs, paysagistes, jardiniers et horticulteurs.

L’arroseur automatique : l’indispensable pour un jardin

L’indispensable pour un jardin

L’été, c’est la meilleure saison pendant laquelle vos plantes et vos fleurs s’épanouissent beaucoup. Mais, à cette occasion, elles ont besoin d’un entretien efficace pour offrir leur meilleur. L’arrosage régulier se révèle indispensable pour que vos plantes survivent. Pour éviter les lourdes tâches d’un arrosage manuel chaque jour, l’utilisation d’un arroseur automatique est fortement recommandée. C’est un outil indispensable à l’entretien de votre espace vert. Il ne présente que des avantages.

Arroseur automatique pour un arrosage homogène, économique et efficace

Pour maintenir le plus longtemps possible ces magnifiques fleurs qui agrémentent votre jardin ou pour profiter tout au long de l’été de ces beaux légumes qui donnent du goût et de la couleur à vos plats, utilisez un arroseur automatique. Ce matériel vous permet de créer un lieu sain et durable, tout en économisant de l’eau. Ce système d’irrigation automatique permet, en effet, d’arroser vos plantes, vos fleurs et votre pelouse de manière homogène et efficace.

Il est constitué de tuyaux dotés d’arroseurs qui sont directement reliés à une source d’eau. Il dispose également d’un programmateur central qui permet de régler le débit et la pression d’eau, l’heure et la fréquence de l’arrosage pour plus de précision. Il suffit donc de faire un réglage si vos plantes doivent être arrosées 2 ou 3 fois par jour. Même si vous n’êtes pas là, vos plantes ne se flâneront jamais grâce à ce système d’arrosage automatique. Il sera possible de faire un paramétrage en fonction des besoins spécifiques de vos plantes en eau. Sachez que vous aurez le choix entre le système goutte à goutte et l’arroseur équipé de turbines escamotables.

Arroseur automatique : facile, pratique et rapide à utiliser

Avec un équipement d’arrosage automatique, plus besoin de vous traîner avec de longs tuyaux d’arrosage à travers de votre jardin pour assurer l’entretien de vos végétaux. Plus question de partir loin de chez vous avec ce souci permanent de laisser vos plantes sans entretien. Plus la peine de devoir creuser la terre pour connaître si vous avez arrosé suffisamment votre jardin. Grâce à ce matériel innovant, il suffit de raccorder votre équipement d’arrosage à la source d’eau et de paramétrer votre système pour assurer la meilleure survie à vos plantes. Vous n’aurez plus à vous fatiguer ou à perdre du temps avec un arrosoir ou un tuyau à la main chaque jour. La vanne programmable qui distribue l’eau fait le travail à votre place. C’est facile et pratique, non ?

Pour l’installation de votre arroseur automatique dans votre jardin, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel reconnu et fiable dans l’annuaire. Il trouvera le meilleur emplacement pour votre arroseur et pourra vous apprendra à bien régler votre système d’arrosage automatique.

Investissez dans les bons pots de fleurs

Voici des conseils de jardiniers professionnels pour vous aider à sélectionner les pots de fleurs appropriés pour vos plantes, et ainsi optimiser l’entretien de votre jardin. Ces principes d’entretien sont identiques pour les plantes intérieures et extérieures.

Quel type de matériau conviendrait le mieux ?

En général, les plantes ne se soucient guère du matériau du contenant dans lequel elles se trouvent. Cependant, le volume de celui-ci est important.

Le choix du matériau dépendra donc de vos goûts et de votre recherche d’une certaine esthétique, pour concocter un décor harmonieux dans votre jardin.

Il importe de garder en tête que la terre cuite ne supporte pas le gel. Les bacs en bois requièrent un isolant pour que la terre ne soit pas en contact direct avec ce matériau. Les pots en plastique ont tendance à s’effriter et casser sous l’effet d’une exposition prolongée aux intempéries. Les contenants en aluminium résistent bien aux aléas et aux manipulations. La fonte est élégante, mais très lourde. Une chose est certaine : vous devriez vous débarrasser des pots minuscules dans lesquels vous avez acheté vos plantes. Offrez-leur plutôt un peu d’amour !

Plus c’est profond, moins vous aurez à arroser

Les grands volumes ont l’avantage de stocker davantage d’eau. Par journées chaudes, vous n’aurez donc pas à arroser vos plantes plusieurs fois par jour. La plante s’y trouve confortablement installée, avec suffisamment de volume de terre pour assurer sa croissance.

Quand un pot s’avère 2 fois plus profond que la hauteur d’une plante, alors vous basculez dans le zèle…

Il n’y a pas de règle mathématique ni de science exacte : vous devez estimer la taille du feuillage. Quand le feuillage devient plus gros qu’un pot, c’est le signe que vous devriez rempoter.

De quelle manière ordonner les plantations en pots ?

Cela fonctionne sur le même principe qu’une photographie de classe : les plus grands positionnés derrière, et les plus petits devant. Pour les pots tout en rondeur, agencez les petites plantes autour, et installez les plus grandes au milieu.

Laissez tout de même libre cours à votre imagination, en accordant suffisamment d’espace aux plantes pour qu’elles soient confortables.

Faut-il un percer trou de drainage ?

De nombreux jardiniers amateurs se posent la question, s’il est préférable ou non de percer les pots de fleurs et les cache-pots. Ce détail est crucial : oui, vous devriez avoir des trous de drainage, sans quoi les pluies abondantes risqueraient de transformer vos pots et jardinières en piscine. À l’exception de certaines plantes aquatiques, la majorité des végétaux ne supportent pas les excès d’eau.

Même chose pour l’asphyxie des racines. Les plantes ne peuvent croître si leurs racines ne disposent pas de suffisamment d’espace pour se développer.

L’importance des coupelles

Pour ne pas mouiller votre balcon ou terrasse, ou votre intérieur, déposez une coupelle sous vos pots de fleurs.

Le rôle de la coupelle est très important dans l’humification de la motte de terre, permettant qu’elle trempe suffisamment longtemps dans l’eau.

Pour obtenir de l’aide de jardiniers professionnels et horticulteurs pour l’entretien de votre jardin et de vos pots de fleurs, ou encore pour repérer les jardineries et magasins vendant une variété de pots et jardinières, référez-vous à l’annuaire de notre site.

Faites face aux mauvaises herbes

Un entretien de jardin irréprochable

Les mauvaises herbes également appelées adventices, se répandent un peu partout si l’on n’y prend pas garde. Le potager et les massifs de plantes ornementales ont à souffrir de ces herbes folles qui perturbent leur propre développement. De plus, ces plantes herbacées indésirables ont tendance à envahir les bordures, les interstices des cours et des terrasses pavées. Les fleurs cultivées en jardinières ne sont pas épargnées par ces végétaux parasites. Leur omniprésence parmi les légumes, les fleurs et la pelouse s’explique par l’action conjointe du vent et des pollinisateurs. Certaines sont plutôt des herbes sauvages typiques de la région concernée. Celles qui ont des racines profondes sont les plus difficiles à éliminer. Le désherbage est donc un travail de longue haleine, qui exige des moyens d’action adaptés.

Comment éradiquer les mauvaises herbes ?

Il est déconseillé d’avoir recours à des procédés chimiques si cette solution ne s’impose pas. De tels produits sont polluants à long terme pour la nature et s’avèrent parfois dangereux dès qu’on les manipule. On peut cependant trouver des solutions efficaces qui empêchent la prolifération de mauvaises herbes. Avec les outils adéquats, le retrait mécanique des végétaux ligneux indésirables est en général facile. En éliminant leur racine en profondeur, on préserve les cultures d’une réapparition précoce de ces parasites. Trois outils se distinguent pour accomplir cette tâche :

• le couteau-désherbeur : il permet de descendre le long de la racine et de l’ôter en totalité ;

• la serfouette : cette fourche à deux dents comporte une lame très pratique ;

• la bêche : sa lame plate et tranchante est très efficace.

Des méthodes douces pour le jardin

Outre les outils, certains produits inoffensifs pour l’environnement conviennent très bien pour un entretien régulier de votre cour ou de votre terrasse. L’eau bouillante fait merveille en asséchant les herbes folles. Le sel et le bicarbonate de soude désherbent aussi de petites surfaces avec un résultat satisfaisant. Il faut cependant les utiliser en délimitant précisément le périmètre concerné car ces produits ne sont pas sélectifs. Pour les pelouses et les plates-bandes, ces moyens écologiques s’avèrent insuffisants. Si l’on souhaite toutefois opter pour une solution écologique de grande ampleur, la bâche anti-mauvaises herbes est idéale. Cette toile en polypropylène est vendue au mètre. Solide et esthétique, elle laisse passer l’air et l’eau mais pas les pollens indésirables.

Si vous souhaitez faire réaliser l’entretien de votre jardin par un professionnel qualifié, consultez l’annuaire de notre site !

Évaluer les coûts de son jardin

Le jardin est l’endroit où nous passons la plupart de nos temps libres à profiter de l’air frais ainsi que de la lumière du soleil. C’est aussi un moyen efficace de mettre en valeur la beauté de notre propriété. C’est la raison pour laquelle notre espace vert a besoin d’être souvent entretenu. Toutefois, le dilemme est de savoir quel est le coût de l’entretien ou du réaménagement d’un espace extérieur. En effet, le tarif peut varier selon plusieurs critères. Envie d’en savoir plus ? Retrouvez plus de détails dans cet article.

Les critères à considérer pour évaluer les prix de votre espace extérieur

Pour un simple entretien, le budget ne dépasse généralement pas quelques centaines d’euros. Mais pour un réaménagement à part entier, il faudra compter plusieurs milliers d’euros. Les coûts vont dépendre de nombreux critères comme le type de végétaux à planter, le type de professionnel à contacter, mais les plus importants sont :

Le coût

La dimension de l’espace extérieur : Il est important de savoir que plus votre espace extérieur sera grand, plus le tarif sera élevé. N’oubliez pas non plus que le prix ne va pas dépendre des travaux comme beaucoup le pensent. C’est le choix des matériaux et des accessoires qui vont en réalité définir le coût total de votre jardin.

Le type d’entretien : le type d’entretien que nécessitera votre espace extérieur est également un critère important à prendre en connaissance. La marge est grande que ce soit pour une simple tonte de pelouse, pour la taille d’une haie, un arrosage, etc. et plus votre espace vert nécessitent de nombreux entretiens, plus le tarif sera élevé.

Le tarif d’un professionnel de jardin au m²

Si vous faites appel à une entreprise spécialisée dans le domaine du jardinage pour estimer et évaluer le tarif pour un entretien ou un réaménagement de votre espace vert, il faut savoir que les tarifs des professionnels seront fixés par l’entreprise elle-même. Le prix au m² est estimé entre 0.2 à 1 euro. Toutefois, ce ne sont que pour les entretiens basiques tels que la tonte de gazon, l’arrosage ou la taille des haies. Par contre, le prix sera plus important pour un aménagement entier du terrain, car l’intervention d’un professionnel autre qu’un jardinier sera jugée nécessaire.

L’importance de faire appel à un paysagiste

Un paysagiste est un professionnel qui peut travailler seul, soit travailler au sein d’une entreprise spécialisée dans le jardinage. Grâce à son professionnalisme, sa compétence et son expertise, il sera en mesure d’évaluer les coûts de votre jardin. Si vous souhaitez complètement réaménager votre espace vert, le paysagiste va d’abord réaliser un plan de conception qui peut coûter entre 20 à 40 euros par heure. Ensuite, pour les travaux de conception, apprêtez-vous à payer au minimum 500 euros pour un espace de 100m². Enfin, pour ce qui est de l’entretien, s’il s’agit d’un entretien basique, le tarif d’un paysagiste est de 30 euros par heure environ.